Sans point mais pas sans espoir !



La semaine dernière, le Paris Volley jouait 2 grosses écuries du championnat. Le premier match était un déplacement à Montpellier avec sa pléiade d’internationaux,

de médaillés olympiques, et samedi la réception de Narbonne 4ème au classement.


Sans son talentueux pointu Ibrahim Lawani, performant depuis le début de la saison et blessé aux ischio-jambiers, les parisiens sont allés au combat avec une équipe remaniée. Malheureusement, aucun point de pris sur ces deux confrontations perdues 3 sets à 1. La force physique des deux équipes sudistes ont fini par étouffer nos parisiens : Hauteur, puissance et précision... du grand Volley !


Mais le groupe est resté solidaire, fidèle à ses valeurs, et a su par moment trouvé des solutions qui sont de réels motifs d’espoir dans la course aux playoffs.

À Montpellier, les titularisations de Kellian Paes et Mathaüs Jurkovics vont leur permettre d’avoir du rythme et de pouvoir répondre présent dans cette fin de saison. L’énorme performance de Nicolas Kovacevic (18 points) est aussi de très bonne augure pour la suite. Enfin, Miran Kujundzic a montré qu’il pouvait être performant à la pointe pour aider l’équipe bien que ce ne soit pas son poste habituel.


Le Paris Volley se prépare maintenant pour le Money Time. L’objectif d’être dans les 8 premiers pour jouer sa carte à fond dans les playoffs est entre les mains de nos parisiens.


Nous sommes ravis de compter sur nos supporters qui ont rempli une nouvelle fois la salle samedi ! Derrière Yohan Crouzillat, speaker de l’équipe de France de Volley qui est venu mettre le feu à Charpy pour cette affiche, ce sont 1300 supporters qui agitaient leurs drapeaux et donnaient de la voix pour donner de l’énergie à leur équipe. Magnifique !

Il faudra encore pousser très fort derrière les bleus lors du prochain match à domicile le 12 février à 19H contre Cannes. Cette fin de saison est palpitante !


Ensemble, PARIS ! 🔵⚪🟣