PARIS VOLLEY VS CANNES VOLLEY



Paris Volley – As Cannes


#LASTDANCE

C’est la der ! Ultime match de la saison régulière 2020/2021 pour nos parisiens. Ils recevaient ce soir une solide équipe de Cannes à Charpy dans un match de Gala. Le Paris Volley évoluait sans ses deux attaquants majeurs Truhtchev et Rouzier partis finir la saison dans d’autres clubs, et sans Lawani le futur pointu titulaire toujours blessé. C’est une première en tant que titulaire pour Josh Marty.

Six de départ : Hernan – Marty - Luiz Sene – Gotsev – Fukuzawa – Kujundzic (Libéro: Diez)


Set 1 : 25/16

Le match est tout de suite parti sur un bon rythme et de l’intensité au service (kujundzic et Hernan pour Paris, et Klyamar et Averill pour Cannes) qui mettent à mal les réceptions. Mais c’est bien Paris qui a fait la course en tête jusqu’à 14-10 et un block de Sene sur Averill. La suite est une pure domination parisienne avec un solide block/défenses initiés par Ben Diez. Notre pépite a réussi 3 sauvetages de grandes classe conclus par l’homme en forme Kujundzic. Paris Volley 1. As Cannes 0.

Set 2 : 24/26


Dans le second set, Cannes s’est enfin réveillé, s’appuyant sur sa paire de centraux Averill et Koncilja. Le duel de libéros français Diez vs Mouiel est beau à voir, et pèse sur le match. Les deux équipes n’arrivaient pas à se départager. (8-8 puis 15-15)

Le pointu Cannois Williams n’était pas dans son assiette ce soir, et c’est Paris qui en a profité pour faire le break (19-17). Mais en l’absence d’un pointu d’expérience, le jeu parisien penche beaucoup en 4 sur Kujundzic et Fukuzawa. Les Cannois se sont adaptés pour poser des blocks en fin de sets et le remporter sur le fil.

Set 3: 22/25


Ce set 3 a été une copie conforme du set 2. Le pointu Williams n’y arrive toujours pas et les parisiens commettent beaucoup de fautes, ce qui laisse les équipes à égalité bien longtemps.

Une petite touche de spectacle avec Marty qui enfonce Averill sur un “pousse-pousse” (16-16) Magnifique ! Cannes fait encore la différence en fin de set par des défenses sur Marty puis sur Kujundzic pour plier le set.

Set 4: 21/25


Kujundzic en feu au service, lança ce début de set de la plus belle des manières. Le niveau de jeu s’est relevé d’un coup avec un Williams retrouvé coté Cannois et une belle entrée de Lacassie. Le jeu a été équilibré jusqu’à 14-14 avant que l’AS Cannes fasse la différence de manière irréversible grâce notamment aux rentrées de Gruvaeus et Annicette (20-14). La seconde vitesse est celle de trop pour des parisiens qu’on a senti essoufflé en fin de set

L’AS Cannes remporte logiquement ce match 3 sets à 1.

Le MVP se nomme Jérémie Mouiel, libéro cannois qui nous a livré un beau combat face à notre encore une fois, exceptionnel Ben Diez.