Un air de fraîcheur...

21 janvier 2019

Ce samedi 19 décembre, c’est un bout de Lozère qui arrive salle Charpy.

Et Mende, chef-lieu de ce bucolique département où il peut faire bien froid l’hiver, y abrite le seul club professionnel. Le Mende volley Lozère, nouveau venu en Ligue B, a même pour ambition de s’y installer durablement. Constant Tchouassi, l’entraîneur du cru, à la casquette solidement vissée, et implanté depuis quelques années là-bas, déclarait d’ailleurs en début de saison « on pense qu’on sera compétitif ». Et le début de saison donne raison au coach. En effet, Mende occupe actuellement la 8eme place du championnat de Ligue B, et pourrait bien à ce rythme là, rester dans le wagon des playoffs.
Le club occitan, a alterné les bons et moins bons résultats. A l’image de cette victoire 3/0 en déplacement à Saint-Nazaire, poids lourd de la Ligue B, ou encore cette courte défaite 13/15 au tie-break contre la solide équipe de Martigues.  Mais du côté des mauvaises opérations, il y a cette défaite le week-end dernier à Nancy, chez le dernier du championnat. Toutefois le match aurait pu basculer en faveur des mendois dans les 1er et 4ème sets.
 
Et cela notamment grâce à l’incroyable trouvaille du club lozerien, le brésilien Lucas Rangel. En effet, le solide central est un  ancien pensionnaire du Sada Cruzeiro, où évoluent maintenant Kevin Le Roux et Isac, autant dire des références au poste. Le brésilien n’avait pas vocation à signer à Mende mais quand son compatriote Ribeiro s’est gravement blessé, Rangel alors en vacances et libre de contrat a proposé de rester et de faire la saison avec Mende. Et c’est ainsi qu’un joueur d’un calibre au-dessus de la Ligue B se retrouve à enchaîner les lignes de stats titanesques à chaque match. Notamment sur ce dernier match contre Nancy : 17 points dont... 9 blocks!
A côté de lui, c’est notamment sur un autre brésilien que s’appuye Tchouassi. Le réceptionneur-attaquant  Ferreira Da Silva est d’ailleurs le deuxième meilleur joueur  au poste de la ligue. Et d’une efficacité redoutable à l’attaque.
 
De leur côté, les parisiens, après une reprise timide, mais victorieuse, au Plessis la semaine dernière, auront à cœur de garder l’antre de Charpy, invaincue. Dorian Rougeyron, le technicien parisien, aime souvent à répéter que l’équipe doit montrer que c’est sa propre maison et qu’elle ne laissera personne venir s’y imposer.
Les parisiens pourront s’appuyer sur un effectif complet maintenant. Et avec des rodages de reprises post trêve, qui auront été affinés par les deux oppositions au Rennes Volley, ce mardi et ce mercredi, actuellement leader de la Ligue A et composé notamment du meilleur passeur et du meilleur pointu de la ligue A, Tavares et Van Den Dries.
La qualité et l intensité de ces deux confrontations auront permis, aux coéquipiers de Franck Lafitte, de devoir hausser leur niveau de jeu et d’engagement physique.
Si ils mettent le même entrain dès les premiers points de l’affrontement contre Mende, alors il est fort à parier que la pression sur les visiteurs sera forte. Les parisiens auront-ils cette force d’implication dès le début du match, c’est la sempiternelle question de la « fameuse inquiétude nécessaire » que Dorian Rougeyron aura à nouveau soulevée cette semaine.
De son côté, Julien Lavagne nous donne ses impressions sur la rencontre :
« Je trouve qu’on est en train de progresser depuis la reprise et que tout le monde trouve ses marques. On a fait une bonne prestation contre le Plessis et je pense qu’on va continuer à avancer. Mais Mende est une bonne équipe notamment au centre. On doit toutefois continuer à travailler pour progresser et atteindre nos objectifs de fin de saison. Battre Rennes en amical est sympathique mais ça nous fera pas avancer d’un iota sur ces objectifs de fin d’année ».
 
C’est donc bien dans cette confrontation face à une équipe qui foulera pour la première fois le sol de la salle Charpy que réside l’enjeu de cette semaine. Mende, ce sont des arguments à faire valoir et beaucoup d’énergie dans le jeu. En somme, un vent de fraîcheur qu’il conviendra d’étouffer.

Laisser un commentaire

Pseudo (requis)

Mail (requis) - Ne sera pas publié

Commentaire

Code sur l'image ci-contre

Cette étape sert à éviter les messages automatisés.