Toulouse, avec vue sur les playoffs

18 mars 2017

Le Paris Volley (4e) accueille Toulouse (7e à 10 points) un de ses poursuivants, samedi à Charpy (20h) lors de la 20e journée de Ligue AM. Les playoffs se profilent déjà avec la fin de la saison régulière, 8 jours plus tard.

Solide loin de ses bases mais plus fébrile à domicile, le Paris Volley voit débarquer les Spacer’s de Toulouse, samedi à Charpy. Et la réception des Occitans ne sera pas une sinécure pour une formation de la capitale qui ne l’a plus emporté devant son public depuis le 21 janvier et 2 défaites consécutives en LAM (Montpellier et Nantes). L’avantage est que les Toulousains restent, eux, sur deux défaites consécutives, à Montpellier et contre Chaumont (rencontre pour laquelle ils étaient très diminués).
Les Spacer’s peuvent compter sur un Antoine Brizard toujours aussi physique à la baguette. Blessé à l’orteil, l’ancien joueur parisien devrait quand même être présent à Charpy, samedi. Et dans son jeu, le jeune passeur haut-garonnais a un coéquipier prioritaire : Bram Van Den Dries. Là, attention danger ! Le pointu belge est la force de frappe numéro 1 de Toulouse. Plus, même. C’est l’attaquant numéro 1 de la Ligue A masculine au ranking de la LNV avec 445 points. Si avec le départ de Trévor Clévenot, les Spacer’s ont perdu la fougue de la jeunesse, ils ont gagné en Van den Dries « un pointu d'envergure capable, grâce à la puissance de ses 2m07, de  faire franchir un palier à la formation de Cédric Enard, reconnaissait La Dépêche, au terme des matches aller de cette saison régulière. Qualifiés depuis 3 années de suite en play-off, les Toulousains ont chaque fois calé en quart de finale, concluait le quotidien local. » En 2015, c’est le Paris Volley qui avait d’ailleurs stoppé la jeune armada toulousaine, alors emmenée par Davide Saitta. Nul doute pour le quotidien toulousain que l’ancien pointu de Beauvais a quitté la Pologne pour « porter les Spacer’s » vers le sommet des playoffs.
Quand on sait que Toulouse dispose en Nicolas Rossard du libéro numéro 1 du ranking de la LNV et en Yacine Louati, un des 10 meilleurs réceptionneurs-attaquants de la ligue, un joueur très rapide, on peut reconnaître le danger que représente la formation de la Ville rose. Heureusement, son compère en attaque Diogenes Zagonel sera absent. Alors, si Van de Dries a un bras souvent monstrueux et des statistiques stratosphériques, à faire pâlir Franco le pointu parisien, Toulouse connaît quelques trous d’air depuis, justement, l’absence de ‘‘Zago’’, son capitaine. Ce sera donc aux joueurs de la capitale de prendre leur chance pour (enfin) l’emporter sur leur taraflex. Le groupe parisien est au complet, les petits bobos de la semaine oubliés et se profilent les playoffs. Charpy pourra même découvrir Russell Holmes, le nouveau central, qui est venu sur les bords de Seine en tant que joker médical de Franck Lafitte. Samedi, au soir de la rencontre contre les Spacer’s, il ne restera que 2 rencontres de saison régulière avec la réception de Nice, mardi à Charpy, et un déplacement à Ajaccio, vendredi pour la 22e et dernière journée. Le Paris Volley devrait ainsi avoir rencontré un des ses 3 adversaires potentiel pour son premier tour des playoffs. De leur côté, les Spacer’s, à égalité de points avec Poitiers, seraient proposés à Chaumont, Montpellier ou même Tours, selon leurs 3 derniers résultats. Attention. Rien n’est fait. Faites vos jeux.

Laisser un commentaire

Pseudo (requis)

Mail (requis) - Ne sera pas publié

Commentaire

Code sur l'image ci-contre

Cette étape sert à éviter les messages automatisés.