Terminus à Friedrichshafen

01 mars 2017

Le Paris Volley clôture sa campagne européenne à Friedrichshafen, en Allemagne, mercredi à 20h sur SFR Sport 2, pour la 6e et dernière journée de la poule C de Ligue des champions. Le Paris Volley clôture sa campagne européenne à Friedrichshafen, en Allemagne, mercredi à 20h sur SFR Sport 2, pour la 6e et dernière journée de la poule C de Ligue des champions.

C’est le match des éliminés. Pour la réception du Paris Volley, Friedrichshafen comme la formation parisienne n’ont plus rien à espérer. Allemands comme Français ne connaîtront pas la phase de Playoffs de la Ligue des champions de la CEV. Trop tendres sans doute. Moins forts indéniablement que Kazan, un peu moins qu’Izmir. Dans cette poule, le Paris Volley est à la recherche de sa première victoire. Un succès dont elle a presque humé le goût sucré, à Charpy un soir de décembre contre Friedrichshafen, après avoir mené 2 sets à 0 avant de découvrir l’amertume de la défaite au tie-break. Ce succès sur les bords de la Seine est d’ailleurs la seule victoire des coéquipiers de Markus Steuerwald dans la compétition. Les Parisiens auraient pu aussi l’emporter à Izmir, il y a tout juste un mois, avant de déposer les armes au terme d’un tie-break épique, intense et époustouflant, clôturé 23-21 après 2h09 de bataille.
Alors depuis cette défaite face aux hommes de Vital Heynen, en décembre dernier, les Allemands ont poussé par deux fois Izmir au tie-break. Mais, plus important sans doute pour l’équipe du Lac de Constance, elle a pris la tête de son championnat domestique. Et de quelle manière ! En 19 rencontres, Friedrichshafen n’est tombé qu’une seule fois, lors de la 2e journée à Duren, actuel 4e. Les hommes de Vital Heynen ont même dominé Berlin, par deux fois, champion d’Allemagne en 2012, 2013, 2014 et 2016 (en 2015, Friedrichshafen avait déjà stoppé la domination berlinoise). Est-ce, peut-être, une passation de pouvoir car les coéquipiers de Markus Steuerwald ont encore battu le BCV en finale de la Coupe d’Allemagne (3-1), le 29 janvier dernier.  
C’est donc une équipe en pleine confiance qui va accueillir le Paris Volley, mercredi soir. Mais en déplacement rien ne semble faire peur aux hommes de Dorian Rougeyron. Depuis le début de l’année 2017, les joueurs de la capitale réussissent mieux loin de leur base qu’à domicile. Ainsi, les champions de France se sont imposés à Toulouse, Cannes, Chaumont et Tours mais se sont inclinés à Poitiers avant de baisser pavillon à Izmir au tie-break. Toutefois, ce dernier match de Ligue des champions sera surtout l’occasion pour les coéquipiers de Nuno Pinhiero de se consacrer exclusivement, ensuite, à la Ligue AM, bien loin de la fatigue des déplacements au bout de l’Europe et des rencontres en milieu de semaine. Le passeur parisien reconnaissait d’ailleurs que ces joutes européennes absorbent de l’influx nerveux et empêchent de récupérer une semaine complète après les rencontres du championnat. Allez, un dernier effort à Friedrichshafen pour les Parisiens.

Laisser un commentaire

Pseudo (requis)

Mail (requis) - Ne sera pas publié

Commentaire

Code sur l'image ci-contre

Cette étape sert à éviter les messages automatisés.