Se souvenir des belles choses

22 novembre 2017

Le Paris Volley (4e) accueille Nice (7e à 3 points), jeudi à 20h à la salle Charpy, pour la 7e journée de Ligue A masculine. Face à une équipe inconstante, les Parisiens veulent enchaîner une deuxième victoire consécutive après le succès à Ajaccio.

Les joueurs de la capitale ont donc réenclenché la marche avant. Après 2 défaites consécutives, à Toulouse et contre Poitiers, les Parisiens se sont imposés la semaine dernière en Corse face à Ajaccio. Un succès rassurant, d’abord, par la manière autoritaire avec laquelle les hommes de Dorian Rougeyron l’ont emporté. Une victoire intéressante ensuite pour la confiance et le classement puisque le Paris Volley est au pied du podium (4e) à une longueur du duo Poitiers et Tours (qui s’affrontent samedi) et 3 points du leader Chaumont.
Reste maintenant à confirmer ces bons passages (face à Rennes, Chaumont, Tours et Ajaccio), jeudi soir contre Nice. L’équipe des Alpes-Maritimes est à la peine après 2 saisons bien remplies. Sacrés champions de Ligue B en 2016, les Aiglons ont terminé la saison suivante en demi-finale des Playoffs. Pas mal pour un promu. Mais cette saison, c’est plutôt la mention passable. La formation de Mladen Kasic a perdu, il est vrai, la moitié de ses joueurs et surtout sa perle, le pointu letton Hermans Egleskalns parti faire les beaux jours de Tours. Pour remplacer celui qui est l’un des meilleurs attaquants au ranking du championnat, le NVB a choisi Vasyl Tupchii. Mais l’Ukrainien n’a pas encore établis de relations techniques optimales avec son passeur Yoann Jaumel. Le pointu a toutefois inscrit 17 points en moyenne depuis 6 journées. Kasic a aussi recruté de vieilles connaissances de LAM comme le Tchèque Adam Bartos (ex-Tours), le libéro bulgare Vladislav Ivanov (ex-Lyon) et Lukas Demar (ex-Nantes).
Si le groupe est solide sur le papier, la mayonnaise tarde un peu à prendre. A l’orée de cette 7e journée, le NVB est 7e avec des statistiques équilibrées de 3 victoires et 3 défaites. En effet, les Aiglons sont sur courant alternatif depuis le début de la saison. Aux belles victoires, contre Toulouse, à Nantes et surtout à Montpellier, succèdent les défaites parfois amères dont la dernière contre Tourcoing. Car après être allés gagner à Montpellier, les Aiglons ont été giflés à domicile 3-0 par les Nordistes. Les Niçois n’ont pu se sortir de la pression au service des hommes d’Igor Juricic et n’ont que peu respecté les consignes de leur coach, à son grand regret après le match.
Si le NVB regarde plus le comportement de ses concurrents directs au maintien que sont Sète, Rennes et Toulouse, les Aiglons pourront compter sur le central Gojko Cuk et le pointu Vasyl Tupchii , tout deux classés dans le Top 10 de la LNV à leur poste, pour contrecarrer les ambitions parisiennes d’enchaîner un deuxième succès consécutif. Pour cela, le Paris Volley devra montrer le visage conquérant de ses matchs remportés contre Tours, Chaumont et Ajaccio, plutôt que celui de l’équipe contractée et nerveuse aperçue contre Poitiers. Se souvenir des belles choses, on vous dit.

Dom_du_52

Commentaire précis, fair-play, réaliste et bien argumenté (comme d'habitude !) ; bravo !

Laisser un commentaire

Pseudo (requis)

Mail (requis) - Ne sera pas publié

Commentaire

Code sur l'image ci-contre

Cette étape sert à éviter les messages automatisés.