Rebondir contre Poitiers

10 novembre 2017

Après sa défaite inattendue à Toulouse, le Paris Volley accueille Poitiers à Charpy, lors du choc de la 5e journée de la Ligue A masculine (samedi à 20h) avec l’ambition de rester dans le groupe de tête.

Après l’amère défaite à Toulouse au tie-break, les joueurs de la capitale ont repris le chemin de la salle Charpy avec l’envie de reprendre leur marche en avant après un début de saison solide. Il est parfois des défaites qui en apprennent plus que des victoires et la réception de Poitiers samedi sera révélatrice. Car c’est un choc que se présente aux supporters parisiens.
Il n’y aura pas d’armistice entre Poitiers et Paris, deux places fortes du volley-ball français. Depuis deux ans, le Stade Poitevin Volley-Ball a fait un retour remarqué parmi l’élite après un passage par les étages inférieurs suite à de gros problèmes financiers. Huitièmes lors des deux dernières saisons régulières, les hommes de Brice Donat (5e) côtoient aujourd’hui le Paris Volley (4e) au classement. Les deux formations ont le même ratio de victoires (3) et de défaite (1). Remodelé après les départs entre autres de Nimir, Tervaportti et Andringa, le SPVB a réalisé une excellente entame malgré la reconstruction du groupe. Il faut dire que le coach poitevin Brice Donat a recruté malin et français avec le retour dans l’hexagone de l’ancien Sétois Baptiste Geiler et l’arrivée à ses côtés en attaque du Brésilen Jonatas Santos Cardoso. Au centre, l’ancien Narbonnais Gael Tranchot est arrivé sur les bords du Clain mais le staff poitevin a surtout eu le nez creux avec le recrutement du pointu Marocain Mohamed Al Hachdadi. En 3 rencontres, le pointu qui a déjà joué au Qatar, en Egypte et en Finlande, entre autres, a dynamité les adversaires du SPVB. La seule absence du Marocain, lors de la 2e levée du championnat contre Nantes-Rezé, a signifié la défaite de Poitiers. En revanche, lors des 3 succès poitevins, Al Hachdadi a mis au supplice les formations de Ligue A. Le pointu a explosé Ajaccio, en Corse ce qui n’est pas un mince exploit, en inscrivant 36 points (et 58% de réussite en attaque). A Tourcoing, le pointu a inscrit 22 points puis 17 contre de faibles Sétois la semaine dernière. Quand, dans le même temps, Baptiste Geiler a inscrit entre 12 et 20 points lors des 4 premières rencontres de LAM, c’est une équipe solide, rapide, dynamique et ambitieuse qui se déplace à Paris pour s’étalonner face aux Parisiens.
C’est donc un choc qui se profile pour les joueurs de la capitale qui sauront si la défaite en Occitanie n’est qu’une erreur de parcours, une triste sortie de route. Le Paris Volley ne devra pas laisser passer l’occasion de tuer le match face à Poitiers, lorsqu’elle se présente. Les Spacer’s ont vu la lumière dans la deuxième manche, alors que les Parisiens menaient 1 set 0 et 21-23, et s’y sont engouffrés pour remporter le set puis, plus tard, le match. Les coéquipiers de Nuno Pinheiro ne devront pas rater les occasions, comme ils l’avaient fait jusque-là, de fermer la porte à toutes velléités poitevines et il y aura dans ce choc de prétendants.

Coupe de France
Pour une fois depuis bien longtemps, le Paris Volley aura l’honneur et l’avantage de recevoir pour les Huitièmes de finale de Coupe de France. Le tirage au sort a été effectué par le président de la Fédération Française de Volley-Ball Éric Tanguy et le président de la Ligue Nationale de Volley Alain Griguer. Et c’est un choc qui sera proposé au public de Charpy puisque le Paris Volley accueillera Ajaccio en huitième de finale, donc, de la Coupe de France. La rencontre devrait se dérouler le mardi 28 novembre à 20h.

Laisser un commentaire

Pseudo (requis)

Mail (requis) - Ne sera pas publié

Commentaire

Code sur l'image ci-contre

Cette étape sert à éviter les messages automatisés.