Paris ressuscite à Ajaccio

27 mars 2017

Le Paris Volley a terminé la saison régulière sur une bonne note en l’emportant au tie-break à Ajaccio (26-24, 30-28, 23-25, 23-25, 13-15 en 2h11). Les Parisiens (4es) retrouveront les Corses (5es) au premier tour des play-offs, et pour commencer le 8 avril à Charpy.

Après 2 défaites consécutives à Charpy, face à Touloue et Nice, le Pris Volley s’est miraculeusement mais admirablement repris à Ajaccio, samedi pour la 22e et dernière journée de Ligue A masculine, en l’emportant en 5 sets dans l’une des salles les plus chaudes du championnat. Grâce à ce succès, les champions de France ont pu conservé la 4e place du classement qui permettra aux Parisiens de recevoir en cas de belle éventuelle contre … Ajaccio à partir du 8 avril.
Et pourtant. Pourtant, les hommes de Dorian Rougeyron étaient menés 2 sets 0 et 17-13 dans la 3e manche. Sur son banc, le technicien parisien pensait revivre le cauchemar de ces dernières semaines : si le Paris Volley prenait le match en main grâce à une grosse pression au service, un Gergye en feu et un Franco intenable dans le premier set, si les champions de France menait logiquement au score (7-8 et 13-16) jusqu’à l’orée du money time (17-20), les Corses sont toutefois revenus au score grâce notamment à 2 blocks du Canadien Brett Dailey et ont challengé les visiteurs pour revenir dans le coup après une série de 4-0. Les Parisiens se voient cependant offrir une balle de set (23-24) mais Simovski l’efface sans faillir. Le cauchemar parisien, nous y voilà, se réalise sur un block de Dailey et un dernier point de Petreas pour clôturer le premier set en faveur des Gaziers (26-24 en 27 minutes). Aïe.
La Palatinu chavire et monte en température lorsqu’il voit ses protégés prendre le score (8-7). Les coéquipiers de Jean-François Exiga maintiennent la pression sur leur adversaire pour virer en tête à la seconde pause technique (16-12). Les Corses gèrent leur avance … avant de caler. Scénario inverse de la première manche, le Paris Volley retrouve agressivité et confiance en toute fin de set face à des Corses soudain amorphes et tendus. Les coéquipiers de Nuno Pinheiro reviennent au niveau des visiteurs sur une série à 24-24 en effaçant ainsi successivement 3 balles de set. Mais ce sont les locaux qui ont la main et accumulent quatre balles de set jusqu’à la faute de Nikola Mijailovic (27-28). Les locaux effacent l’octroi parisien avant de refaire la course en tête, course au succès conclu par un service enroulé de Takaniko (30-28 en 33 minutes). 2-0 pour le GFCA. Voici le match bien mal engagé pour les Parisiens venus sur les bords de la Méditerranée prendre au moins un point pour conserver leur 4e place.
La 3e manche s’engage très mal pour les champions de France. Menés 8-5 puis 16-11, la victoire, et ses conséquences, tend les bras aux Corses dans un Palatinu ivre de bonheur. Mais comme ce match passionnant ne pouvait se conclure sans, au moins, un dernier baroud d’honneur des Parisiens, Pinheiro a décidé de lâcher les coups, du moins les services alors que les siens étaient menés 17-12. Et Ajaccio en a souffert. Aux portes du money time, voilà que Paris inflige un 7-0 aux Gaziers pour mener 17-19. Une petite lueur d’espoir éclaire le tunnel noir des Parisiens. Et au bout, la lumière : le gain de la 3e manche, 23-25 en 29 minutes.
Oh bien sûr, ce n’est pas un plein soleil qui illumine les coéquipiers de Pinheiro, tout au plus, quelques rayons que les visiteurs essaient de maintenir vivaces dès l’entame de la 4e manche. Les Corses connaissent l’équation : tuer le match dans ce set ou laisser filer l’avantage du terrain au 1er tour des play-offs. Les 2 formations ne veulent céder aucun point, aucun pouce de terrain, mais c’est le GFCA qui flanche en premier (15-18). Les Parisiens sentent toujours le souffle corse dans la nuque et en peuvent s’échapper trop loin (21-22). Incroyable. Le renversement d’une rencontre folle est au bout d’un dernier effort pour le Paris Volley qui remporte le 4e set (23-25 en 28). La victoire parisienne dans le tie-break (13-15) relève de l’anecdote, les Corses n’y étant plus.
C’est fait ! Le Paris Volley est assuré de conserver la 4e place et recevra Ajaccio en cas de belle, au 1er tour des play-offs. « Ajaccio a raté le coche, comme l’a titré Corse-Matin, le journal local, en laissant échapper un match qui, pourtant, lui tendait les bras ». Peut-être doit-on voir dans cette défaite une conséquence du banc un peu juste des Corses « avec les absences de Lacassie et Siirilä ». Le GFCA a aussi ployé sous les coups de boutoirs de Pinheiro au service, de Gergye et Franco en attaque (auteurs de 25 et 20 points) et, enfin, de Russel Holmes auteur de 13 points, dont 5 blocks.
Le Paris Volley s’est réveillé au meilleur moment, juste avant l’entame des play-offs. Grâce à cette 5e victoire consécutive de la saison à l’extérieur, série en cours, les hommes de Dorian Rougeyron pourront préparer plus sereinement ce nouveau championnat qui débute. 15 jours pour préparer la venue d’Ajaccio à Charpy, le 8 avril, ne sera pas de trop. Vive les play-offs !

Le match en chiffres :
25 : les points de Roland Gergye, le meilleur marqueur parisien (49% de réussite en attaque). Le Hongrois devance Franco (20 points et 47% de réusite) et Thiago sens (17 points pour 44% de réussite).
13 : les points de Russel Holmes dont 5 blocks pour l’Américain qui monte en puissance.
16 : les blocks parisiens.  

Laisser un commentaire

Pseudo (requis)

Mail (requis) - Ne sera pas publié

Commentaire

Code sur l'image ci-contre

Cette étape sert à éviter les messages automatisés.