Paris fait plier Ajaccio

06 février 2018

Le Paris Volley s’est logiquement imposé 3 sets à 1 face à Ajaccio (21-25, 25-19, 25-17 et 25-22 en 2 heures), samedi soir pour la 16e journée de Ligue A masculine et reste leader du championnat.

Après la défaite à Poitiers, le Paris Volley a presque proposé l’anti-thèse de l’amère défaite dans le Poitou. Après avoir perdu le premier set, les joueurs de la capitale ont fait le dos rond avant de retrouver leurs services et leur réception pour, dans un second temps, renverser la vapeur face à une équipe corse qui a su relever son jeu après l’insigne défaite face à Nantes, samedi dernier.
Les hommes de Dorian Rougeyron prennent le meilleur départ à l’image de ce block de Nuno Pinheiro sur Castard (5-2). Mais point après point, la machine parisienne ne toune plus tout à fait rond et s’enraille avec Thimotée Carle, très haut en attaque, en grain de sable (11-12). Si Paris reste au contact après le second temps mort technique, le pointu corse Ludovic Castard permet au GFCA de prendre un avantage décisif à l’orée du money time (17-19). Lavagne bloque superbement Castard (21-22), mais ce n’est qu’un baroud d’honneur car le pointu ajaccien se reprend sur le point suivant avant qu’une pipe trop longue de Gergye n’offre 4 balles de set aux visiteurs. Elle est validée dans la foulée par un block de Lacassie sur Ter Maat (21-25 en 31 minutes).
L’entame de la deuxième manche démarre mieux pour les Parisiens à l’image de Mitch Stahl qui pousse plus fort que son vis-à-vis après un ballon remonté par Ter Maat (6-3). Le Néerlandais poursuit par un block-out avant qu’un service dans le filet de Takaniko ne permette aux locaux de virer en tête à la première pause technique (8-6). Grâce à deux missiles de Franck Lafitte, au service, puis de Gergye, éblouissant samedi soir, Paris fait un premier trou au score (11-7). La défense du GFCA tente de résister mais les Parisiens maintiennent leur pression avant un service croisé surpuissant de Gergye (14-9). Carle et Castard essaient tant ben que mal de renverser la vapeur mais la défense parisienne veille bien au grain pour maintenir l’écart. Ter Maat clôture un superbe rallye après de beaux efforts de Stahl et Lavagne pour remonter le ballon (20-15) avant deux belles mines de Gergye et Lavagne (22-16). Ter Maat octroie 6 balles de set aux siens, balles malicieusement validées, à la seconde, par Julien Lavagne en poste 2 (25-19 en 33 minutes).
Tout est donc à refaire au début de la troisième manche. Ter Maat s’y prend de la main gauche pour ouvrir la marque avant de subir deux contres et de placer une attaque trop longue (3-4). Le Néerlandais se reprend bien pour donner, avec un block de Lafitte sur Dailey, un premier éclat au score avant la pause technique (8-5). Pinheiro poursuit sa série avec notamment un ace décroisé parfait (10-5). Castard stoppe l’hémorragie en jouant avec les mains de Lavagne, block-out, mais Paris reste en tête avec autorité et gère bien son avance. Bien servi par Pinheiro, Stahl envoie deux belles cartes postales à Jeff Exiga et à Carle (14-9) avant un ace de l’artificier en chef Gergye (16-9). Le GFCA semble bien dépassé par la pression parisienne au service. Les coéquipiers de Nuno Pinheiro poursuivent leur cavalier seul dans la money time avec un block de Lafitte et une grande diagonale de Lavagne vers le poste 5 (21-14). Gergye sort une attaque bras roulé très haut plus vue dans les salles depuis les années 50 mais ça passe ! Ter Maat ne passe pas en revanche en clôture d’un beau rallye ajaccien (23-17) mais ce sera tout pour les Corses. Le Néerlandais, très haut, se reprend sur le point suivant avant que Lavagne n’offre le 3e set aux Parisiens en visant les mains de Castard (25-17 en 22 petites minutes).
Si Ajaccio semble prendre le taureau par les cornes à l’entame de la 4e manche (1-4), à l’image de l’attaque de Castard qui surprend Gergye, les locaux reviennent au score rapidement grâce à Pinheiro, qui rameute bien ses troupes, et Lavagne (4-4). Castard et le Biterrois s’invectivent gentiment avant une série de Stahl (8-7) qui met bien Ter Maat sur orbite. Avec ses artificiers Gergye et Ter Maat, le Paris Volley accélère pour s’éviter un tie-break (16-13) : Lafitte ferme la boutique devant Dailey puis Carle (19-14) avant que Lavagne ne rate le block de quelques millimètres sur Castard. Ter Maat profite d’une attaque de Gergye mal remontée par les Corses pour maintenir l’écart dans le money time (22-18). Gergye offre 5 balles de match aux hommes de Dorian Rougeyron mais Ajaccio, avec notamment un ace de Lacassie et un exceptionnel rallye corse fini conclu par Dailey, offre une dernière belle résistance. La faute de Lacassie au service (trop à gauche) siffle la fin du match (25-22 en 33 minutes).
Le GFCA n’aura finalement « rivalisé qu’un seul set » a reconnu le quotidien Corse-Matin, ce dimanche. Les Gaziers « ont subi les assauts répétés du leader incontesté » qui a été « un ton au-dessus » samedi soir.
Grâce à ce succès les hommes de Dorian Rougeyron conservent leur fauteuil de leader avec 1 point d’avance sur Chaumont, vainqueur à Sète (1-3) et 3 sur Tours qui a disposé de Montpellier dans l’Hérault (1-3). Lors de la prochaine journée, le vendredi 9 février, le Paris Volley se déplacera à Nice pour un match qui ne devrait pas être une simple promenade.

LE MATCH EN CHIFFRES
24 : les points du meilleur marqueur de la soirée Wouter Ter Maat avec 48% d’efficacité en attaque et + 14 d’évaluation. Le Néerlandais devance Roland Gergye auteur d’un excellent retour avec 22 points, 56% d’efficacité et + 14 d’évaluation. Les meilleurs scoreurs ajacciens sont Thimotée Carle et Ludovic Castard avec 17 points.
9 : les blocks parisiens dont 3 pour Pinheiro et Lafitte.
24 : les erreurs directes du Paris Volley contre 18 au GFCA.
2 : les aces de Roland Gergye, deuxième meilleur serveur du championnat avec 29 services directs derrière les 32 aces de Boyer.

Laisser un commentaire

Pseudo (requis)

Mail (requis) - Ne sera pas publié

Commentaire

Code sur l'image ci-contre

Cette étape sert à éviter les messages automatisés.