Paris doit vaincre à Ajaccio

12 avril 2017

Le Paris Volley se déplace à Ajaccio, mercredi soir (20h) en quart de finale retour des playoffs de Ligue A masculine. Victoire obligatoire pour les Parisiens.

L’équation est simple pour le Paris Volley. Après leur défaite à Charpy, les hommes de Dorian Rougeyron doivent l’emporter, mercredi, à Ajaccio pour se donner le droit de jouer un troisième et dernier match dans la capitale, samedi soir. L’espoir est ténu, l’avenir ne tient qu’à un fil mais les raisons d’espérer sont réelles.
Quand on connaît, et quand on a vu samedi dernier à Charpy, la combativité des Corses, leur solidité, l’enthousiasme communicatif de Jean-François Exiga, le libéro corse, et leur avidité à se jeter sur tous les ballons défensifs pour les remonter, les supporters parisiens peuvent craindre le pire. Sans être une équipe géniale, le GFCA s’applique a bien faire ce qu’il sait faire autour de Simovski et Mijailovic en attaque, Petreas et Dailey au block ainsi que Takaniko à la passe.
Les raisons d’espérer, a contrario, sont nombreuses. Bon d’accord, elles sont au nombre, au moins, de trois. Les Gaziers ont remporté 8 matches sur 11 dans le bouillant Palatinu. On peut se rassurer en pensant aux 3 formations qui se sont imposées : Tours, Montpellier et Paris. Ah, enfin une bonne nouvelle ! L’autre réside dans la capacité des Parisiens à se sublimer loin de leur antre de Charpy. Les coéquipiers de Nuno Pinheiro, qui fera son retour à la baguette, aiment les ambiances chaudes de Ligue AM et arrivent à faire corps ensemble quand ils jouent à l’extérieur. En bref, « on est meilleur lorsqu’on se sent en danger. L’adversité, à l’extérieur, nous aide à trouver des valeurs de solidarité, d’abnégation, de combativité et de dépassement de soi » synthétise Dorian Rougeyron, le coach parisien. La preuve en est que le Paris Volley est invaincu à l’extérieur depuis le 27 janvier. Les champions de France surfent sur une série en cours de 5 victoires à l’extérieur toutes compétitions confondues. Le dernier succès date du 24 mars … au  Palatinu dans un match à enjeu, lors de la dernière journée de championnat.  
Ajaccio est « sur des charbons ardents » titre, ce mercredi, Corse-Matin. Pour le quotidien local « la soirée s’annonce palpitante » entre 2 équipes déterminées à l’objectif identique : gagner. « Ce sera un tout autre match qu’à Paris, reconnaît Jeff Exiga dans Corse-Matin. On a réalisé le premier pas mais l’important sera d’être en capacité de conclure ce mercredi soir chez nous. Il faudra jouer le feu ». Si le GFCA a les cartes en main, il aura aussi la pression (c’est la 3e raison d’espérer) attenante à la position de l’équipe qui a le plus à perdre alors qu’une qualification lui tend les bras à domicile.
En gagnant à Paris, les gaziers ont fait la moitié du chemin qui mène en demi-finale. La route est droite mais la pente est forte. Le Paris Volley, qui n’a plus le choix de tergiverser, va se dresser sur le chemin des Corses pour un nouveau combat épique. Forza Parighji !

Laisser un commentaire

Pseudo (requis)

Mail (requis) - Ne sera pas publié

Commentaire

Code sur l'image ci-contre

Cette étape sert à éviter les messages automatisés.