Net et sans bavure

06 novembre 2018

La Paris Volley a remporté sa quatrième victoire consécutive en l’emportant 3 sets à 0 à Castelnau-le-Lez, près de Montpellier, face aux jeunes pousses du centre national du volleyball (23-25, 18-25 et 19-25 en 1h17). Récit.

Le premier point donne le ton : sur service du passeur Lucas Soldner, Danny Poda
réceptionne pour Gjorgi Gjorgiev qui sert Ardo Kreek. Même si la transmission n’est pas
parfaite, le central parisien crucifie la jeune défense (0-1). Les Parisiens ont-ils peur de rater
le TGV du retour qu’ils s’empressent de matraquer les joueurs du CNVB. Ainsi Lafitte blocke,
Poda conclut au poste 4 un premier rallye et Kreek envoie un missile permettant aux visiteurs
de déjà mener 5-0. Les minots du centre national du volley-ball ne s’avouent pas vaincus et
bataillent avec leurs armes pour revenir au score grâce, notamment, à deux aces consécutifs
de Kevin François (6-8). Le jeu se resserre alors que les attaques de Jose-Luis Gonzalez
passent moins puis le service de Kreek reste dans le filet (11-12). C’est le moment choisi par
les hommes de Dorian Rougeyron de provoquer un deuxième éclat au score. Après une belle
défense de Gjorgiev, Poda conclut un rallye en trouvant les mains du block adverse puis la
pipe de Lavagne fait mouche, Lafitte blocke François avant que Gonzalez, Kreek et Gjorgiev
ne finalisent l’ascendant parisien à l’orée du money time (14-21). Gonzalez offre 5 balles de
set aux siens sur une belle diagonale mais l’estocade va mettre du temps à venir. Lebazhevich
repousse l’échéance sur un block-out, Lafitte est remonté, Rebeyrol trouve la parade, Roatta
perce la défense parisienne d’un ace avant que le duo Poda-Lafitte ne soit repoussé par les
minots héraultais (23-24). Gonzalez trouve enfin la clé en poste 4 (23-25 en 29 minutes).
La perte de la première manche n’entame pas l’envie de combattre des jeunes volleyeurs du
CNVB. Cette vaillance est l’apanage de la jeunesse, c’est bien connu et les hommes de Marc
Francastel montrent les crocs. Ils prennent le score dès l’entame grâce à un contre de Cardin
et de belles attaques d’Agesilas (3-2). Mais un énorme block de Lafitte sur Rebeyrol remet les
pendules à l’heure (3-4). Paris accélère sur un ace de Poda, une faute en attaque de Cardin,
un ace de Lafitte et des beaux parpaings de Lavagne (5-12) puis Kreen (6-14). Les joueurs de
la capitale gèrent tranquillement leur avance jusqu’au money time (14-20). Bien servi par une
passe rapide de Gjorgiev, Kreek continue de sulfater (15-22) et Poda octroie 7 balles de set
aux visiteurs (17-24). Si le service de Kreek est trop long, Poda finit le travail après une belle
réception de Lavagne (18-25 en 25 minutes).
Après 10 minutes de pause, les jeunes du CNVB ne s’avouent pas vaincus malgré les deux
premiers points inscrits par Gonzalez (attaque le long de la ligne) et Lafitte (block sur une
pipe de Rebeyrol). Roatta sonne la rébellion sur trois attaques incisives (4-3) avant que Kreek
ne donne un premier écart aux visiteurs (7-9). Paris accélère autour de la seconde pause
technique grâce à une belle feinte de Franck Lafitte au-dessus du block adverse, un ace de
Gonzalez et une attaque tranchante de Kreek (12-18). L’ancien central sétois offre sept balles
de match au club de la capitale, après une passe courte de Gjorgiev (17-24). Dans un dernier
sursaut Rebeyrol repousse superbement l’échéance mais un service beaucoup trop long de
Cardin envoie les deux équipes définitivement aux vestiaires (19-25 en 23 minutes).
Le Paris Volley a donc engrangé un quatrième succès consécutif par la plus nette des marges.
C’est en leader incontesté que la formation de Dorian Rougeyron recevra Avignon (7 e ) samedi
20h à Charpy.
Le match en chiffres
15 : les points de José-Luis Gonzàlez meilleur marqueur parisien (50% de réussite en attaque
et +9 d’évaluation).
5 : les blocks de Franck Lafitte, auteur de 11 points (36% de réussite et +7).
19 : les fautes directes parisiennes (autant que les jeunes du CNVB).

Laisser un commentaire

Pseudo (requis)

Mail (requis) - Ne sera pas publié

Commentaire

Code sur l'image ci-contre

Cette étape sert à éviter les messages automatisés.