Les play-offs dans le viseur…

22 mars 2019

Samedi, se déroulera la dernière journée de la phase régulière du championnat de Ligue B auquel participe donc cette année le Paris Volley.

Avec l’objectif annoncé de la remontée en Ligue A, retrouver le club de la capitale à la première place, assurée et avec déjà 10 points d’avance, semble tout à fait logique. Il aurait fallu faire du Guy Roux puissance 1000 pour dire le contraire en début de saison. En revanche, ceux qui voient de manière certaine le Paris Volley vainqueur des Play-offs (et donc d’obtenir le ticket pour la Ligue A) peuvent aller prendre des cours de paris en ligne. Alors oui, la probabilité est élevée, bien évidemment. Mais ce n’est pas une certitude.

Défaite à Cambrai, défaite à domicile contre Martigues, balle de match sauvée à domicile contre Saint-Nazaire, match au forceps à Illac… Suffisamment d’éléments pour se dire que les parisiens vont devoir élever leur niveau de jeu afin de contraindre leurs adversaires à céder. Ils en ont les moyens mais rien n’est gagné d’avance et la continuité dans le travail est un élément fondamental.

Cette continuité devrait donc se manifester devant Nancy pour cette dernière journée. En tout cas c’est le souhait de Dorian Rougeyron qui demande à ses joueurs de préparer au mieux la suite en gardant tout simplement le même engagement. Il ne devrait  donc pas y avoir de relâchement contre Nancy qui joue pourtant, de son côté, son ultime carte pour accrocher les play-offs. En effet, en cas de victoire du club de l’est, ce dernier pourrait se retrouver 8ème (mais il faut que dans le même temps, Avignon et Mende perdent) et ainsi retrouver en quart de finale… le Paris Volley. Et cela dès la semaine prochaine et donc pour deux à trois matchs supplémentaires. Autant dire que tout le monde finirait par très bien se connaitre.

Nancy ? c’est cette équipe que tout le monde imaginait mieux classée en début de saison et qui finalement aura souffert la quasi-totalité de l’année jusqu’à se reprendre il y a quelques semaines. Mais peut-être tard malheureusement pour les lorrains. D’autant plus que la semaine dernière, dans le match de la mort pour la 8ème place contre Avignon et à domicile, Nancy s’est incliné au bout d’un gros combat, 13/15 au tie-break… On peut donc se demander quel visage présentera l’équipe dirigée par Martin Demar, habitué de la Ligue A avec Nantes pendant des années et qu’il avait d’ailleurs fait monter de Ligue B.

L’équipe était notamment censée s’articuler autour de Kolokilagi, pointu expérimenté de Ligue B et Gary Chauvin à la passe, passé lui notamment par Nantes avec Demar justement. Mais la mayonnaise ne semble pas avoir pris, en tout cas jusqu’à ces dernières semaines donc. Et des victoires contre Saint-Nazaire, Saint-Quentin ou encore le Plessis-Robinson. Et ne cédant qu’au tie-break contre Cambrai… Cette équipe aura donc des arguments à faire valoir salle Charpy et du coup un objectif fort et pouvant leur donner ce supplément d’âme à même de pousser les parisiens dans leurs retranchements.

Les coéquipiers de Franck Lafitte eux en ont terminé avec leur période de « charge » visant à justement préparer cette phase décisive de la saison qui arrive. Après avoir allégé le contenu des séances de travail physique, ils sont passés par la case récupération en passant à Olympe Santé, le centre haut de gamme destiné aux sportifs situé à Antony, pour une séance de cryothérapie corps entier. On peut donc penser qu’ils sont dans les meilleures dispositions pour aborder ce dernier match à condition bien évidemment de ne pas se projeter une semaine trop tôt sur ce qui arrive…

Cela fera déjà 22 matchs de joués par le Paris Volley mais ils n’auront servi à rien si les 6 à 9 rencontres qui vont surgir bientôt ne mènent pas au résultat espéré par le club. Cela passe d’abord par une prestation convaincante contre Nancy donc afin de préparer au mieux ces fameux et attendus play-offs…

Laisser un commentaire

Pseudo (requis)

Mail (requis) - Ne sera pas publié

Commentaire

Code sur l'image ci-contre

Cette étape sert à éviter les messages automatisés.