Le Paris Volley croque Avignon

12 novembre 2018

Le club de la capitale s’est facilement imposé 3 sets à 0 face à Avignon (25-14, 25-20, 25-21 en 1h17) et reste invaincu après 5 journées de Ligue B Masculine.

Avignon n’a rien pu faire. En l’absence de son pointu serbe (et ancien central) Mladen
Bojovic ainsi que d’un de ses attaquants Mathis Patte, la formation de José Amet a
explosé à Charpy.
Le premier set est à sens unique en faveur du Paris Volley qui évolue
exceptionnellement avec un nouveau libéro. En effet, David Chaudet supplée Ryuta
Homma retourné au Japon pour obtenir son visa. Les joueurs de la capitale mettent
rapidement la pression sur l’AVB à l’image de ce premier block de Julien Lavagne et
d’un ace de Jose-Luis Gonzalez (4-1). Le pointu argentin est à l’origine d’un premier
gros écart, peu avant la pause technique avec un ace, un block et deux attaques
incisives le long de la ligne (15-9). Les hommes de Dorian Rougeyron gèrent bien leur
avance et Dany Poda fait basculer les Parisiens très largement en tête dans le money
time après deux belles attaques (21-12). Avignon ne peut suivre le rythme et Paris
s’adjuge le premier set en 22 minutes suite à deux blocks de Gjorgi Gjorgiev et Franck
Laffite puis une erreur avignonnaise (25-14).
Après cette première manche expéditive, la réaction d’Avignon ne se fait pas attendre.
L’AVB arrive à desserrer l’étau parisien et, en l’absence de leur pointu, passe par les
ailes pour prendre rapidement le score sur une attaque de Bonnefoy et un block de
Pire (3-5). Vandooren puis Panon accentuent l’écart (7-10) mais Gonzalez et Ardo
Kreek remettent Paris sur de bons rails à l’approche de la seconde pause technique
(15-15). ‘‘Pepe’’ va porter une première estocade sur une série ébouriffante conclue
par deux aces consécutifs et un block de Gjorgiev (21-17). Les Vauclusiens ne
reviendront pas malgré un ace du Camerounais Sem Dolegombai (22-20). Les
hommes de Dorian Rougeyron terminent le travail grâce à trois points consécutifs de
Kreek (dont un ace) et Gonzalez, pour une dernière attaque (25-20 en 29 minutes).
Après les 10 minutes de pause, Lavagne and Co veulent finir le bon travail entamé
depuis bientôt une heure. Le réceptionneur-attaquant biterrois montre d’ailleurs la
voie grâce à quatre belles attaques en bout de ligne et un nouvel ace de Kreek (6-4).
Supérieur, Paris gère bien son avance avec notamment deux aces de Gjorgiev et Poda
(11-7). Intenables, Gonzalez et Kreek en rajoutent une dernière couche sur une belle
série parisienne (17-10). Avignon sent le match définitivement lui échapper dans un
money time à sens unique. Pepe se charge de la balle match : sur une dernière passe
courte de Gjorgiev, Gonzalez tape fort dans les mains du block adverse. Block out. Le
dernier set est remporté 25-21 en 26 minutes.
Le Paris Volley poursuit son sans-faute avec un 5 e succès obtenu méthodiquement et
sans fausses notes. « Les Avignonnais ont donc fait ce qu'ils ont pu, s'adaptant peu à
peu au rythme bien supérieur de leurs opposants, a reconnu le site du club
avignonnais. L'AVB a quand même bien résisté et ce sera la satisfaction de la
soirée ». Le prochain écueil des Parisiens est le déplacement en Gironde, le 17
novembre, à St-Jean d’Illac, un club managé par Anisse Guechou, bien connu par les
supporters du Paris Volley. Le temps des retrouvailles …

Le match en chiffres
72% : le taux de réception réussie par David Chaudet, libéro d’un soir en l’absence de
Ryuta Homma.

24 : les points de Jose-Luis Gonzalez, meilleur marqueur de la rencontre avec 67% de
réussite en attaque et +19 d’évaluation.
9 : les blocks parisiens dont 3 pour Gonzalez.
8 : les aces des joueurs de la capitale dont 3 pour Gonzalez, omniprésent samedi soir.

Laisser un commentaire

Pseudo (requis)

Mail (requis) - Ne sera pas publié

Commentaire

Code sur l'image ci-contre

Cette étape sert à éviter les messages automatisés.