Le combat des champions

25 avril 2018

Le Paris Volley accueille Chaumont en demi-finale retour des playoffs, mercredi soir à 20h à Charpy. Après la défaite au tie-break en Haute-Marne, la victoire parisienne est impérative.

Rester en vie. Les joueurs du Paris Volley n’ont qu’un seul objectif pour la réception du Chaumont mercredi soir : vaincre pour vivre et pousser le CVB 52 à une belle dimanche en Haute-Marne. Il faut dire qu’après 2 sets totalement dominés par Chaumont, les joueurs de la capitale ont vaillamment poussé les CVB dans ses derniers retranchements. Les coéquipiers de Nuno Pinheiro ont retrouvé leur volley en retrouvant leur service (les Parisiens ont inscrit 13 aces contre 5 aux locaux), en mettant sous pression la réception adverse, en défendant tous les ballons et en surprenant le CVB en attaque. Revenu à 2 manches partout, les hommes de Dorian Rougeyron ont climatisé un public de la salle Jean-Masson toujours prompt à s’enflammer. La clé de cette deuxième rencontre se trouve là, dans la capacité des volleyeurs parisiens à jouer sur leurs forces. Et la première de leur force est le service. Quel que soit l’adversaire, la pression parisienne peut annihiler n’importe quelle équipe.
La seconde clé sera physique. Les deux formations vont enchaîner mercredi soir un 5e match en 18 jours et 4 de ces rencontres se sont terminées au tie-break. Depuis le début des playoffs il y a bientôt 3 semaines, le CVB a joué 18 sets et 19 pour le Paris Volley, sans oublier le périple chaumontais en Ligue des Champions. En fin de saison, la fatigue et la stabilité émotionnelle joueront, à un moment ou à un autre, un rôle prépondérant et peut être décisif pour ce match retour, ou pourquoi pas pour la belle dimanche à Chaumont. 
Tout aussi décisif sera le rôle joué par le public parisien pour soutenir son équipe. A n’en pas douter, le CVB se déplacera avec son bruyant groupe d’inconditionnels. Le Paris Volley aura besoin d’une salle en fusion pour terrasser Chaumont. Si certains en doutent, il suffit de se remémorer, dans un autre sport, le football, la pression et la furia venue des tribunes du Vélodrome à Marseille, du stade olympique à Rome ou d’Anfield Road à Liverpool pour pousser leur équipe à se surpasser lors des derniers matchs de Coupe d’Europe. Les Fénix sauront donner le la, n’en doutons pas.
Ils le feront d’autant plus qu’un grand bonhomme devrait jouer son dernier match à Charpy et en France, mercredi soir. Le passeur parisien Nuno Pinheiro a choisi de retrouver la terre qui l’a vu naître la saison prochaine. Le capitaine et leader parisien devrait prendre la direction de Lisbonne pour écrire une nouvelle page de sa vie de sportif et de sa vie d’homme. L’intensité de son engagement lors du match décisif contre Montpellier et son implication dans le retour parisien à Chaumont en feront un homme essentiel de cette rencontre retour ... avant l’arrivée d’un passeur étranger dans le club de la capitale.
Dans ce combat entre les deux derniers champions de France, le public et les joueurs Parisiens ont les cartes en main. La force est en eux !

Laisser un commentaire

Pseudo (requis)

Mail (requis) - Ne sera pas publié

Commentaire

Code sur l'image ci-contre

Cette étape sert à éviter les messages automatisés.