Jeudi tout est permis

01 mars 2018

Après sa victoire vendredi à Montpellier, le Paris Volley se déplace encore dans l’Hérault, à Sète contre l’Arago (10e), jeudi soir pour la 20e journée de Ligue A masculine.

C’est chez une équipe mal en point au classement et à la recherche éperdue de sa splendeur passée que le Paris Volley se déplace jeudi soir : l’Arago de Sète. Souvenez-vous le 8 mai 2016, le club de la capitale se défaisait facilement des Héraultais en finale du championnat de France dans un match à sens unique où Franck Lafitte et Nicolas Rossard portaient encore le maillot héraultais. Jour de gloire pour le Paris Volley. Fin de cycle à l’Arago qui voyait partir celui qui était à l’origine de ce miracle réalisé avec des bouts de ficelle, le coach Patrick Duflos, pour des histoires d’ego sans doute mal placé entre président, ancien coach et le technicien en place. C’était hier. 700 jours plus tard, les hommes de Dorian Rougeyron sont leaders de la Ligue AM (ou presque, avec le match à rejouer contre Ajaccio le 9 mars prochain) et Sète se traine depuis la deuxième année consécutive dans la zone dangereuse du championnat entre rêve lointain de playoffs et crainte de descente.
Attention toutefois pour les Parisiens à ne pas faire les frais d’un sursaut d’orgueil, toujours possible, de l’Arago qui doit vaincre pour ne pas laisser filer un peu plus les playoffs (Sète est 10e à 2 points de la 8e place qualificative pour le tour final du championnat de France). « Le rêve des playoffs s’éloigne » a titré cette semaine le quotidien local le Midi Libre avant de recevoir les hommes de Dorian Rougeyron pour lancer son sprint final. Pour vaincre, à la mène Rafael Redwitz sait s’appuyer sur son pointu Marien Moreau mais un peu moins sur ses centraux Facundo Imhoff, Arthur Swarc et pourtant impressionnants lorsqu’on leur fait confiance (allez comprendre). N’oublions pas, le trublion argentin Nicolas Mendez et son compère Branimir Grozdanov, qui explose depuis peu en attaque.
Dans la continuité de leur victoire autoritaire 3-0 à Montpellier, vendredi dernier, lors de laquelle ils ont été magnifiquement supportés par les supporters parisiens des Fénix, les coéquipiers de Nuno Pinhiero connaissent assez leur jeu pour savoir qu’ils devront joueur sur leurs points forts (service, block-défense) pour ne pas tomber au tie-break comme la saison passée à la Halle du Barrou. Attention, jeudi soir tout est possible à Sète.

Laisser un commentaire

Pseudo (requis)

Mail (requis) - Ne sera pas publié

Commentaire

Code sur l'image ci-contre

Cette étape sert à éviter les messages automatisés.