Gergye régale, Sète submergé

14 décembre 2017

Le Paris Volley a dominé l’Arago de Sète 3 sets à 1 (25-12, 22-25, 25-22, 25-19 en 1h51) lors de la 10e journée de Ligue A masculine.

Un set. L’Arago de Sète n’aura eu qu’une manche, la deuxième, pour espérer retourner la situation face à une équipe parisienne toujours solide au service et portée par un fantastique Roland Gergye auteur de 26 points mardi soir.
L’entame du match est sétoise avec le premier point, plein centre, pour Facundo Imhoff. Mais rapidement le service de Franck Lafitte met à mal la réception de l’Arago et ouvre des brèches pour Roland Gergye puis une pipe de Pavel Kuklinski (3-1). Etincelant mardi soir, Gergye gifle le block des visiteurs avant que Mendez ne soit contré par Pinheiro (7-5). Paris accentue son avantage sur une série de Nuno Pinheiro : le pointu sétois Marien Moreau est remonté par Nicolas Rossard avant que le bouillant Gergye ne conclue (12-6). Paris s’échappe et Sète essaie tant bien que mal de résister. Wouter Ter Maat trouve les mains du block héraultais et Gergye feinte d’une poussette au filet après deux nouveaux très bons services de Lafitte (16-8). Sète se noie sous les coups de boutoirs parisiens. Sète ne trouve pas la solution, Mendez est remonté, Moreau est ralentit et Kuklinski conclut un beau rallye. Mendez sort une grande diagonale et Paris gère inexorablement son money time (22-11). Un beau rallye terminé par une diagonale de Kuklinski octroie 12 balles de set aux Parisiens. Après un service trop long d’Ardo Kreek, une première main de Pinheiro donne la première manche aux joueurs de la capitale (25-12 en 22 minutes).
Après avoir touché le fond face à la pression et la puissance parisienne, l’Arago de Sète ne peut que réagir. Pourtant Paris ne lâche rien à l’image de ce ballon que Kuklinski va remonter tout au fond du terrain avant que Ter Maat ne bloque Truhtchev. L’ancien lyonnais, bien aidé par Mendez, rend la monnaie de sa pièce au Hollandais (2-4) et voici Sète qui creuse son premier écart. La pression du service parisien se fait moins forte, la réception sétoise se stabilise et Moreau en profite pour claquer un ace (4-7). Au prix de beaux efforts au soutien et au block, les Parisiens restent à une encablure des Méridionaux au terme de ce rallye clôturé par Gergye (8-10) avant le premier ace de Lafitte. Les locaux égalisent à la fin d’un rallye qui voit le duo Gergye-Kreek bloquer Truhtchev. Ter Maat claque un ace sur une série (6-0) qui prend fin sur une feinte de Truhtchev face à Gergye. Aucune des deux formations ne veut céder la première durant un deuxième set plus équilibré. Après avoir été mené 16-13, Sète revient grâce notamment à Moreau et un ace de Mendez et reprend le score à l’orée du money time (18-19). Le combat devient acharné à l’image de ce nouveau rallye conclu par un block à 2 parisien sur Moreau (20-19). Le passeur sétois (et ancien parisien) Rafael Redwitz varie son jeu et trouve Facundo Imhoff au centre qui envoie sa carte postale (20-21) puis les Méditerranéens creusent un petit écart sur une faute de fil parisienne. Avec son engagement dans le filet, Ter Maat offre 2 balles de set à l’Arago. Une dernière faute parisienne offre le set aux visiteurs qui concluent ce 2e set en 30 minutes (22-25).
Ouvert par un block-out de Marien Moreau, le 3e set s’engage avec l’intensité de deux formations très proches l’une de l’autre. Sète tient la dragée haute aux locaux grâce à l’activité de Mendez et Moreau (4-4). Les échanges durent, la tension monte et Paris conclut deux beaux rallyes grâce aux blocks de Kreek et Pinheiro. Ter Maat est souvent remonté, Redwitz passe régulièrement par le centre et les Languedociens virent en tête à la première pause technique (6-8). Paris recolle sur une série de Lafitte au service (9-9). Les 2 équipes répondent coup pour coup : une pipe de Gergye, une attaque à 3 mètres de Truhtchev, un ace de Moreau, une feinte de Kuklinski au bout de ligne mais c’est l’Arago qui mène au second temps mort technique après un rallye terminé par une attaque trop longue du Biélorusse (15-16). A 17 partout, le Paris Volley remporte un rallye décisif pour la fin du set avant que Gergye ne transperce le rideau sétois et ne plonge héroïquement sur le ballon suivant pour un point conclu par Julien Lavagne (21-19). Paris a fait le break au meilleur moment et ne va pas rater une si belle occasion. Lavagne poursuit de plus belle et Lafitte blocke Swarc (23-20). C’est d’ailleurs une feinte du Biterrois qui offre 3 balles de set aux locaux. Moreau repousse l’échéance mais une pipe de Gergye, juste derrière Lafitte, clos les débats (25-22 en 30 minutes).
Mené 2 sets à 1 l’Arago ne s’avoue pas vaincu avec Moreau en étendard. Si les Sétois restent dans la roue des Parisiens, les joueurs de la capitale ont toujours ce supplément d’âme, de chance, d’envie et d’agressivité pour remporter les points cruciaux à l’image de ce rallye, sans doute le plus beau de la rencontre, conclu par un block-out de Ter Maat après un superbe plongeon de Gergye au fond du terrain (3-3). C’est Ter Maat cette fois-ci qui va chercher derrière le banc parisien une mauvaise réception de Pinheiro mais c’est Sète qui dans la foulée remporte le point sur une attaque croisée de Moreau (3-5). Les Héraultais n’abdiquent pas avec Truhtchev très actif en bout de ligne (8-9) et Mendez toujours habile (13-14) mais c’est Ter Maat qui permet, d’une petite diagonale, aux joueurs de la capitale de virer en tête à l’abord du money time (16-15). Dans la foulée, la série de Pinheiro fait mal aux Méridionaux avec une nouvelle attaque de Ter Maat et un ace du passeur parisien (17-15). Gergye appuie de plus belle et les Sétois commencent à baisser la tête (21-18). Imhoff est blocké, Ter Maat claque un ace et un service dans le filet de Truhtchev offre 5 balles de match aux joueurs de la capitale. La première est la bonne : Mendez est repoussé par le duo Kreek-Pinheiro mais le libéro sétois Steve Peironet ne peut remonter le ballon (25-19 en 29 minutes).
Par ce succès, le Paris Volley enchaîne un 6e succès consécutif, le 5e en championnat « en dictant sa loi à l’Arago » a analysé mercredi matin le quotidien languedocien Midi-Libre. Plus que jamais, les hommes de Dorian Rougeyron ont ainsi conforté leur 2e place àdu un point du leader Chaumont qui a chuté au tie-break à Toulouse, la lanterne rouge. Les Parisiens devront maintenant bien finir l’année dimanche prochain à Tourcoing.

Le match en chiffres
26 : les points de Roland Gergye, le meilleur marqueur de la rencontre. Le Hongrois a réalisé une prestation d’envergure avec un astronomique 70% de réussite en attaque et + 19 d’évaluation. Marien Moreau a été le meilleur sétois avec 19 points.
15 : les blocks parisiens contre 7 pour l’Arago.

Laisser un commentaire

Pseudo (requis)

Mail (requis) - Ne sera pas publié

Commentaire

Code sur l'image ci-contre

Cette étape sert à éviter les messages automatisés.