Deux mois à attendre

23 février 2018

Le Paris Volley se déplace à Montpellier (6e), vendredi soir à 20h pour la 19e journée de Ligue A masculine, alors qu’il n’a plus gagné loin de ses bases depuis le 17 décembre.

Pour ce déplacement dans l’Hérault, le Paris Volley ne part pas en terrain totalement inconnu. Depuis quelques années, le MVUC est devenu un club d’accueil pour anciens parisiens. Ainsi, Nuno Pinheiro sera face à son prédécesseur à la mène, Davide Saitta, champion de France avec le Paris Volley en 2016. Au block, Kévin Kaba a tenté l’aventure sur les bords du Lez en même temps que le réceptionneur-attaquant expérimenté, le Brésilien Thiago Sens. Après un bon début de saison, Montpellier s’est un peu essoufflé à l’image de son classement que l’on peut qualifier de moyen, au vu des ambitions, avec des statistiques équilibrées de 9 victoires et 9 défaites en 18 rencontres de LAM. Mais le MVUC est toujours en course en coupe d’Europe pour laquelle elle a joué, la semaine dernière, un quart de finale (perdu) de la CEV Cup à Vérone.
Toutefois, il ne faut pas en douter, l’accueil sera ‘‘chaleureux’’ en Occitanie pour la troupe de Dorian Rougeyron. Le trio d’anciens parisiens voudra bien sûr se rebeller et se mettre en évidence pour faire passer un mauvais moment au club de la capitale, surtout après le facile succès des Parisiens lors du match aller (3 sets 0 début décembre). Dans cette saison irrégulière, les Héraultais se sont repris, sinon rebellés après 5 défaites consécutives, dimanche dernier face à Ajaccio (3-2). Le coach Olivier Lecat peut s’appuyer sur sa pépite Jean Patry qui est le deuxième meilleur marqueur du championnat (il a inscrit 28 points contre Ajaccio), ses attaquants Diachkov, Delgado et Sens, pour faire mal aux joueurs de la capitale, sans oublier Aganiits et Kaba au block.
Du côté des joueurs de la capitale, le bilan est tout aussi irrégulier depuis le début de l’année. Trois victoires à domicile sont venues compenser 3 défaites à l’extérieur – à Tours, Poitiers et Nice – depuis la fin de la trêve des confiseurs. Le Paris Volley n’a plus gagné loin de ses bases depuis un succès 3-1 à Tourcoing … le 17 décembre dernier. Une éternité. A l’extérieur, les Parisiens semblent avoir perdu leur ‘‘mojo’’ (service, block-défense) qui fait tant leur force à Charpy. Si le Paris Volley n’a plus gagné à l’extérieur depuis 2 mois, l’occasion de l’emporter dans l’Hérault est belle et permettrait d’abord de garder l’une des deux premières places au classement (avant le match à rejouer contre Ajaccio, voir plus bas) et d’engranger ensuite de la confiance en déplacement avant les playoffs qui se profilent.

Paris Volley – Ajaccio à rejouer !
La victoire 3-1 de la formation parisienne contre Ajaccio, lors de la 16e journée, a été annulée suite à une réclamation portée durant le match par le coach du GFCA Frédéric Ferrandez et jugée conforme par la commission de discipline de la LNV. La table de marque avait en effet oublié un point aux Gaziers. Un oubli suffisant pour faire rejouer la rencontre au début du mois de mars, le 9 ou 11 mars. Alors que le GFCA s’était déplacé dans la capitale sans deux joueurs majeurs, notamment le pointu argentin Pepe Gonzalez, le tout est de savoir si ces deux absents pourront être alignés dans 15 jours à Charpy.

Laisser un commentaire

Pseudo (requis)

Mail (requis) - Ne sera pas publié

Commentaire

Code sur l'image ci-contre

Cette étape sert à éviter les messages automatisés.