Déplacement périlleux dans le Gévaudan

27 octobre 2018

Le Mende Lozère Volley (6 e ) accueille, samedi à 20h30, les joueurs de la capitale, leaders invaincus du championnat, pour la troisième journée de la Ligue B masculine.

C’est un périple inédit et un rien délicat qui attend le Paris Volley, samedi. Les
hommes de Dorian Rougeyron ont pris vendredi la direction de la Lozère et du
gymnase Piencourt pour y affronter le Mende Lozère Volley.
Si la formation cévenole est un nouveau club professionnel et vient d’accéder à la
Ligue B Masculine, le MLV a rapidement pris ses marques dans l’antichambre de
l’élite avec un bilan équilibré d’une défaite et une victoire. Lors de leur match initial,
les promus ont poussé Cambrai eu tie-break. Emmenés par son attaquant brésilien
Guilherme Ferreira Da Silva (18 points) et son central roumain Pavel Mocanu (17
points dont 4 blocks), l’équipe lozérienne a pris un point dans le Nord.
Une semaine plus tard, le MLV a démontré s’il en était besoin que son adaptation au
plus haut niveau était bien digérée et acquise en dominant Nancy 3 sets à 1, une des
équipes favorites pour l’accession à la Ligue A. Da Silva et Mocanu ont maintenu leur
cadence (avec respectivement 16 et 13 points) mais c’est un jeune pointu de 23 ans
qui a crevé l’écran (du moins si on peut dire car on n’a pu voir beaucoup de match sur
la e-chaîne de la LNV) : Loïc Alphonse, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a perforé et
éparpillé façon puzzle la défense nancéienne. Avec 25 points dont 2 aces (77 % de
réussite en attaque), le Guadeloupéen a montré la voie du succès au MLV. Nul doute
que ce trio Da Silva-Mocanu-Alphonse sera à surveiller comme le lait sur le feu,
samedi, s’il est bien mis sur orbite par le passeur espagnol Jesus Bruque-Gerrero.
Bien aidé par l’étuve qu’est le gymnase Piencourt, les hommes du Gévaudan peuvent
croquer le leader de la Ligue BM.
En tout cas, les Mendois sont prêts à déplacer des montagnes comme l’a expliqué
Loïc Alphonse dans l’édition locale du Midi-Libre ce samedi : « Je suis très impatient
de jouer contre Paris ! C’est un énorme challenge. C’est une bonne et grosse équipe,
mais elle ne me fait pas peur. J’ai hâte de les affronter pour montrer que notre petite
équipe et notre petite ville savent se battre jusqu’au bout. » Les Parisiens sont
prévenus : dans le Gévaudan, il ne leur sera fait aucun cadeau. Vivement samedi.

Laisser un commentaire

Pseudo (requis)

Mail (requis) - Ne sera pas publié

Commentaire

Code sur l'image ci-contre

Cette étape sert à éviter les messages automatisés.