Confirmer à Chaumont

21 octobre 2017

Facile vainqueur de Rennes lors de la première journée de Ligue AM, le Paris Volley se déplace à Chaumont, chez le champion de France en titre, dimanche à 16h.

La victoire à domicile contre le Rennes Volley 35, dimanche dernier, a fait beaucoup de bien au groupe parisien et a idéalement lancé sa saison. Il faut dire que les joueurs de la capitale partaient un peu dans l’inconnu après une préparation solide mais marquée par les blessures de joueurs cadres. Pour leur premier match complet au milieu de leurs coéquipiers, Nuno Pinheiro, Franck Lafitte et l’Américain Mitch Stahl ont répondu aux attentes des supporters. Toutefois, alors que l’adversité n’a pas été trop forte face au promu rennais, les Parisiens vont devoir assurément gérer différemment leurs émotions et la pression de la salle Jean-Masson.
Même si les joueurs de Dorian Rougeyron ont montré du caractère, notamment pour revenir au score dans la 3e manche contre Rennes, la gestion émotionnelle sera toute autre, ou devrait l’être, face aux champions de France. La pression du block chaumontais, l’influence du chaud public haut-marnais et la pression de ce premier choc entre les deux derniers champions de France font de ce deuxième match de la saison un test d’envergure pour les deux équipes.
Ce premier succès probant sur le fonds, réconfortant sur la forme et idéal pour le moral devra donc être confirmé à Chaumont, chez le champion de France 2016. Pour ce choc, on l’a vu, les Parisiens se déplacent en Haute-Marne en pleine confiance. Mais le CVB 52 est déjà au diapason de sa saison passée. Lors de la première journée, les hommes de Silvano Prandi n’ont fait qu’une bouchée de Nantes-Rezé en l’emportant 3 sets à 1. En Loire-Atlantique, le block a été époustouflant avec 14 points engrangés dont 6 pour Nikola Mijailovic et 4 pour le passeur Javier Gonzalez.
Pas mal pour une équipe qu’on diasait, elle aussi, « en reconstruction » après les départs de Wounembaina, McDonnell, Closter et Patak, mais qui a récupéré en attaque l’ancien ajaccien Nikola Mijailovic ainsi que l’ancien toulousain Yacine Louati. Et l’on n’évoque pas Stephen Boyer, la pépite chaumontaise, auteur de 15 points à Rezé.
Le Paris Volley est donc prévenu et, pour son premier match à domicile, le CVB ne compte pas passer au travers face à l’ennemi parisien. Le Paris Volley va donc passer un test majeur sur les bords de la Suize, avant que ne se profile le Clasico contre Tours. Mais ça, c’est une autre histoire.

Laisser un commentaire

Pseudo (requis)

Mail (requis) - Ne sera pas publié

Commentaire

Code sur l'image ci-contre

Cette étape sert à éviter les messages automatisés.