Ciao la Coupe, bonjour Chaumont

04 janvier 2018

Le Paris Volley s’est incliné au tie-break face à Nantes-Rezé (25-17, 25-19, 21-25, 21-25, 15-9 en 2h03), en quart de finale de la Coupe de France. Maintenant place au choc contre Chaumont, samedi à Charpy (19h30).

Le Paris Volley ne remportera de 8e succès consécutif. La série s’est arrêtée mercredi soir en Loire-Atlantique face à Nantes-Rezé en Coupe de France, près de deux mois après la dernière défaite des Parisiens, le 13 novembre dernier contre Poitiers. C’est au courage que le NRVB s’est qualifié pour le dernier carré de la coupe nationale analyse ce jeudi matin le quotidien nantais Presse-Océan ‘‘face à une équipe parisienne inhabituellement fébrile’’.
Tout avait pourtant bien commencé pour le Paris Volley auteur d’une entame solide à l’image d’un ace de Roland Gergye (3-5). Mais Floris Van Reekom rend la monnaie de la pièce et remet le NRVB sur de bons rails pour finalement virer en tête à la première pause technique suite à un block sur Pavel Kuklinski (8-6). Les hommes de Dorian Rougeyron ne parviennent pas à mettre en place leur jeu initié par des services puissants. Pire même, c’est la réception parisienne qui souffre face à l’agressivité ligérienne. Nantes-Rezé fait le trou (12-8 puis 16-14). Les visiteurs restent au contact jusqu’à l’ace de Robin Overbeeke (20-16) et deux blocks consécutifs sur Julien Lavagne et Franck Lafitte (23-17). Dans la foulée, le Biterrois sert directement dans le filet et offre 7 balles de set aux Nantais. La première est la bonne suite à une faute de filet des visiteurs (25-17 en 24 minutes).
Les locaux ne desserrent l’étreinte dans la deuxième manche qui est n copier-coller du premier set : les Ligériens rivalisent avec les joueurs de la capitale qui n’arrivent pas à se défaire de la pression. Van Rekom est à l’origine d’une première série nantaise (13-10) avant une autre de Noda-Blanco (18-13) qui seront fatales aux Parisiens. Overbeeke en rajoute une couche avec un ace (21-16) avant une double attaque qui conclut un beau rallye et octroie 6 balles de set aux Nantais. Lavagne repousse l’échéance mais une nouvelle erreur au service des Parisiens rend la suite de la rencontre bien compliquée (25-19 en 25 minutes).
Menés deux manches à zéro, les joueurs de la capitale doivent réagir pour ne pas quitter piteusement la Coupe de France. Le jeu des Parisiens se remet en place avec des services plus agressifs et Pinheiro varie en utilisant tour à tour Lafitte, Ter Maat et Gergye (7-8). S’il y a beaucoup de mieux dans le jeu des hommes de Dorian Rougeyron, les Ligériens s’accrochent comme des arapèdes a leur rocher … du moins jusqu’à la série initiée par Roland Gergye : une petite diagonale en poste 4 du Hongrois, suivi de deux aces et d’un block d’Ardo Kreek permettent aux visiteurs de créer un premier écart (9-13 puis 13-16). Un rallye parisien bien conclu par une feinte de Gergye permet aux Parisiens se rester en tête à l’orée du money time (16-20). Les visiteurs défendent bien et s’accrochent à l’image de ce nouveau rallye terminé par Ter Maat (19-23) et du block de Lavagne (19-24). Nantes essaie de revenir, la tension monte mais une faute nantaise au service permet aux Parisiens de revenir à 2 sets à 1 (21-25 en 30 minutes).
L’entame de la 4e manche est serrée jusqu’au block de Lavagne, l’attaque plein cantre de Ter Maate et la pipe de Gergye (6-11 puis 14-18). La nouvelle diagonale de Gergye, intenable, donne une avance assez substantielle aux siens à l’entrée du money time (17-20). Lavagne enchaîne pour offrir 3 balles de set aux joueurs de la capitale (21-24). La première est immédiatement convertie par un block de Lafitte et offre le tie-break tant espéré par les Parisiens (21-25 en 30 minutes).
La place en demi-finale de Coupe de France se joue donc sur un coup de dé. Pour le premier point, l’attaque rapide au centre de Lafitte est hélas trop longue et Nantes embraie dans ce dernier sprint avec un block sur Lavagne (3-1), une attaque de Van Rekom qui transperce le block parisien (5-2) et une attaque rapide plein centre de Médéric Henry (8-5). La situation empire quand Lavagne est blocké (9-5) et pour tout dire désespérée quand Ter Maat est contré deux fois avant qu’Overbeeke n’enfonce le clou (10-5). Aïe. L’arbitre en rajoute une couche en donnant un carton rouge à Lavagne. Et donc un point de plus à Nantes : 12-6. Paris ne s’en remettra pas. Un service trop long de Ter Maat offre 6 balles de match aux locaux. Le Hollandais volant repousse une fois ce qui apparaît comme inéluctable. Après une attaque nantaise, Ter Maat remonte le ballon hors des limites du terrain. C’est fini. Le Paris Volley conclut son périple en Coupe de France à Nantes.
Mais les Parisiens n’auront pas trop le temps de ruminer cette défaite. Un choc, que dire un gros combat, les attend samedi à Charpy avec la venue du co-leader (avec le Paris Volley) et champion de France en titre, Chaumont. La bataille des champions se profile. Attention, le match débutera à 19h30. Vivement samedi !

Laisser un commentaire

Pseudo (requis)

Mail (requis) - Ne sera pas publié

Commentaire

Code sur l'image ci-contre

Cette étape sert à éviter les messages automatisés.